Orange et le groupe sanef lancent une expérimentation de paiement sans contact via smartphone NFC sur l’autoroute A14. Les deux partenaires entendent ainsi anticiper les attentes des utilisateurs et leur offrir de nouveaux services pour faciliter leurs déplacements quotidiens.

Le client souhaitant utiliser ce service s’inscrit sur internet et charge l’application sur son mobile. A la gare de péage, il lui suffit de présenter son smartphone NFC, même éteint ou hors couverture. Il sera débité en fin de mois, selon le moyen de paiement qu’il aura déclaré à son inscription.

Une expérimentation en plusieurs phases

Après des essais réalisés en laboratoires, la première phase de test en conditions réelles vient de débuter. Le groupe sanef a ainsi intégré des lecteurs NFC dans les installations existantes de la gare de péage de Montesson (A14). Les huit bornes, déjà équipées en lecteurs de cartes bancaires et télépéage avec arrêt, sont désormais opérationnelles. Durant près d’un mois, une quarantaine d’usagers réguliers de ce péage, collaborateurs d’Orange et du groupe sanef, sont chargés de tester le système afin de détecter les failles et les points à améliorer. Une seconde phase de test de deux mois sera lancée au deuxième trimestre, avec 200 testeurs sélectionnés parmi les clients du groupe sanef et d’Orange.
« Cette expérimentation va nous permettre de tester le principe dans toutes les conditions possibles, pour ensuite pouvoir proposer un service fiable à nos clients. Elle nous servira également à mesurer le degré d’appétence pour le péage sans contact via les smartphones et la technologie NFC, à laquelle de nombreux commerçants ont déjà adhéré. », déclare Guy Frémont, Responsable Prospective du groupe sanef.

Fluidité et simplicité

Grâce à ce système, les utilisateurs pourront valider leur péage simplement en approchant le dos de leur téléphone mobile à quelques centimètres de l’une des bornes de la gare de péage, ce qui déclenchera l’ouverture de la barrière en moins d’une seconde.

Laurent Bessou, Chef de Projet du groupe sanef : « Ce service est un premier pas vers l’adhésion au télépéage, qui offre l’avantage du « mains libres » et du « sans arrêt ». L’idée est d’offrir un nouveau service lié à l’autoroute, via notre téléphone portable, qui en centralise de plus en plus : il est devenu un outil clé de notre quotidien. Et en utilisant la carte SIM comme élément de stockage des informations, nous pouvons proposer une technologie fiable et sécurisée. À terme, ce système offrira de nombreux avantages aux clients de l’autoroute : rapidité et simplicité d’utilisation, fluidification du trafic, centralisation des services sur le smartphone, etc. ».

Si les résultats du test sont positifs, ce service pourra être déployé au grand public via une application téléchargeable qui permettra à l’utilisateur de s’acquitter du péage, de suivre ses dépenses, et également de bénéficier de nouveaux services grâce au smartphone.

Contribuer au développement de l’écosystème NFC

Cette démarche s’inscrit dans les politiques d’innovation du groupe sanef et d’Orange. Orange mène de nombreux projets en la matière, afin de développer toujours plus de services avec ses partenaires : dématérialisation de tickets de transport (tram, bus, train et avion), paiement sans contact, contrôle d’accès par smartphone etc.

« Le mobile devient notre télécommande dans la vie quotidienne. Au péage, il permet de fluidifier le passage, notamment en période d’affluence. Plus besoin de tickets ni de pièces, tout est stocké de manière sécurisée dans le mobile », conclut François Xavier Godron Directeur du programme sans contact France, d’Orange.