• Configuration
  • Compatible
  • Prix
  • Utilisation
4.5

Rapide résumé iZettle

izettle testSans abonnement mensuel, avec une tarification transparente, une application facile à utiliser au quotidien et un produit de qualité, iZettle a tout pour plaire.

Le boîtier ne coûte (vraiment) pas cher quand on observe la concurrence. Les moyens de paiement sont multiples. iZettle pourrait être la solution parfaite… Malheureusement, il n’est pas possible de l’utiliser à l’étranger ni de se servir de l’application gratuite comme logiciel de caisse.

Cette solution s’adresse aux personnes qui veulent de l’efficace, du concret et aucune prise de tête. L’encaissement des paiements se doit d’être le plus facile, intuitif et simple possible. iZettle répond très bien à ces demandes. Il n’est pas fait pour les entrepreneurs qui sont à la recherche d’une solution autonome,  puisqu’il a besoin d’être connecté au téléphone, à travers le Bluetooth.

Dans ce test iZettle, nous allons vous partager notre avis iZettle puisque nous l’avons utilisé pendant plusieurs semaines.

Appartenant à Paypal depuis peu, iZettle est une solution de paiement très intéressante pour mobile. La version 2 du Reader est efficace : plus rapide, plus belle, plus performante. Elle séduit les micro entreprises et les entrepreneurs. Pourquoi ? Parce que l’offre est complète.

Les + les –

Les plus :

  • Inscription rapide, très rapide,
  • Achat iZettle Reader 2 pas cher,
  • Nombreux moyens de paiement acceptés,
  • Application mobile de qualité,
  • Encaissements et virements faciles à effectuer,
  • Commission fixe à 1,75%.

Les moins :

  • N’est pas autonome,
  • Ne peut pas être utilisé à l’étranger,
  • La version gratuite de l’application ne peut pas s’utiliser comme un logiciel de caisse.

acheter izettle

Le terminal de paiement TPE iZettle

iZettle ne propose qu’une seule version de son terminal de paiement. D’autres produits sont disponibles comme la caisse enregistreuse dont on parlera plus loin.

Ce TPE est très sobre. Il est entièrement noir ou blanc (avec des boutons noirs). Il est équipé de douze boutons, dont les 10 chiffres de 0 à 9, un bouton pour annuler et un bouton pour valider. Esthétiquement, le produit est très réussi, il est beau et il inspire confiance : c’est simple. Quand on sait combien c’est dur de concevoir un produit simple… Bravo à iZettle !

Ce terminal de paiement ne fonctionne que s’il est connecté, en Bluetooth, à une tablette ou à un smartphone. Néanmoins, votre téléphone doit être assez récent pour être compatible. Ce produit s’achète facilement sur Internet, par le biais du site officiel.

Après avoir téléchargé l’application mobile iOS et Android, il faudra réaliser la connexion à votre compte et la configuration du terminal de paiement pour encaisser l’argent.

Ce logiciel mobile possède plusieurs fonctions, dont le catalogue. Vous pourrez gérer toute une liste de produits, avoir des informations sur les paiements encaissés, avoir un historique complet… Un travail minutieux a été mené par les ingénieurs et on le ressent.

Les moyens de paiement autorisés sont la grande force d’iZettle. Toutes les cartes de crédit et les cartes de débit basiques sont acceptées que l’on a sur le marché, les cartes MasterCard et VISA sont aussi de la partie. On retrouve les cartes V Pay, Maestro et Visa Electron. Mais le meilleur est à venir. Les cartes étrangères comme l’American Express, la carte Diners Club, la carte JCB (pour les japonais) et la carte China Union Pay (pour les chinois) sont acceptées. Pour les entrepreneurs qui vivent dans de grandes métropoles et qui sont susceptibles de recevoir des clients étrangers, c’est un énorme atout.

Les frais de commission sont élevés à 1,75% pour chaque transaction.

Pour rappel : pas d’engagement, pas d’abonnement, juste une commission. Et c’est tout. C’est iZettle !

Les + les –

Les plus :

  • 1 seule version unique du terminal de paiement électronique,
  • Disponible en noir et en blanc, design très minimaliste, design très propre,
  • Une application mobile de qualité et qui répond à plusieurs besoins,
  • Fonction catalogue au sein de l’application,
  • Plusieurs cartes bancaires sont acceptées, dont les cartes bancaires étrangères,
  • Frais de commission uniques à 1,75%, pour chaque transaction,
  • Aucun abonnement,
  • Aucuns frais mensuels,
  • Pas d’engagement.

Les moins :

  • Pas autonome,
  • Nécessite un smartphone ou une tablette assez récents.

Contenu de la boîte iZettle

iZettle est une marque qui soigne son marketing et son packaging. C’est le cas avec le Reader 2. La boîte est blanche avec un visuel du terminal de paiement.

On retrouve à l’intérieur des éléments classiques :

  • Le terminal de paiement électronique iZettle Reader 2,
  • Le câble USB pour le recharger,
  • Un guide d’utilisation en plusieurs longues,
  • La garantie d’un an,
  • Un récapitulatif de l’ensemble des moyens de paiements acceptés.

Depuis la fin de l’année 2018, on se retrouve avec deux modèles de Reader 2. Il y avait la couleur blanche, depuis ses débuts. Désormais, la couleur noire est disponible.

Le boîtier est toujours de la même dimension, à savoir 11,05 cm de longueur, 6,86 cm de largeur et 1,95 cm d’épaisseur. Avec de telles dimensions, on doit reconnaître que la prise en main est très agréable.

La fente pour insérer la carte bancaire se situe sur la tranche inférieure de l’appareil. La partie sans contact, en revanche, se situe bien au niveau de l’écran, comme pour la grande majorité des terminaux de paiement actuels.

Petits mots concernant l’autonomie : on est sur une moyenne de 100 transactions. C’est suffisant pour un petit commerçant qui a une boutique avec quelques ventes par jour. Selon iZettle, cet appareil est plus performant que la concurrence, car il peut tenir la journée. Pour le recharger, il faudra compter 8 heures. Information intéressante : le Reader 2 est disponible même quand il est en train d’être rechargé. Vous pourrez le charger et continuer d’encaisser de l’argent, en toute tranquillité.

Moyens de paiement autorisés par iZettle

Ils sont très nombreux, à notre grande surprise ! On ne s’y attendait pas du tout. Les cartes asiatiques sont acceptées et on se félicite de cette possibilité.

En résumé on se retrouve avec ces cartes bancaires (de crédit et de débit) qui sont acceptées :

  • Cartes MasterCard,
  • Cartes VISA,
  • Cartes Maestro,
  • Cartes V pay,
  • Cartes VISA Electron.

Outre ces cartes classiques, on a le plaisir de vous présenter des cartes étrangères comme :

  • Cartes American Express pour les américains qui voyagent en France,
  • Cartes JCP pour les japonais qui aiment notre belle capitale,
  • Cartes Discover,
  • Cartes China Union Pay.

En procédant de cette manière, le message envoyé par iZettle est fort : « Avec iZettle Reader 2, vous pourrez accepter tout le monde dans vos établissements« .

Les paiements peuvent se réaliser par contact, en insérant la carte dans la fente adaptée et en tapant le code. Il est aussi possible de régler les factures avec le paiement sans contact, soit avec la carte bancaire, soit avec le téléphone. Dans les deux cas, il s’agit de placer le moyen de paiement au-dessus du lecteur et le tour est joué ! Aussi simple que ça…

Le paiement à travers Google Pay ou Apple Pay n’est pas soumis à une limite de paiement. L’utilisation devra simplement valider l’opération avec son smartphone, soit par reconnaissance faciale, soit par l’empreinte digitale.

iZettle a tenu à simplifier les transactions. Ils en ont fait un objectif. Avec un TPE classique, la demande d’autorisation de paiement peut durer jusqu’à plus de 10 secondes. Grâce au Reader 2, il suffira de 5 secondes (!) seulement pour s’assurer que le paiement est bien accepté.

Tarifs : des frais de transaction fixes et abordables

Les frais de transactions sont uniques et s’appliquent à chaque paiement. Le taux appliqué par iZettle est de 1,75%. Contrairement à d’autres fabricants, ce taux n’est pas dégressif. Peu importe le chiffre d’affaires que vous avez réalisé au mois, le taux sera toujours identique.

Pour faire un petit comparatif iZettle, vous vous apercevrez que les montants sont les mêmes avec SumUp.

À cela, il faudra rajouter les frais pour obtenir le terminal de paiement à 19€HT. Ce prix est dérisoire par rapport aux solutions apportées.

Pour les entreprises qui réalisent un CA de moins de 50 000€ à l’année, il est évident que le Reader 2 d’iZettle est la solution qu’il vous faut.

Gestion de l’application mobile

L’application d’iZettle peut se résumer en ces mots : au-dessus de la concurrence. Les développeurs ont réalisé un travail de dingue. Les fonctionnalités présentes sont complètes et l’ergonomie est plus que parfaite.

L’utilisation de l’application est un point qui nous intéresse fortement. Pouvoir manipuler son appareil d’encaissement en toute facilité est une obligation quand ce même objet est utilisé plusieurs fois par jour… Vous pourrez gérer efficacement chaque encaissement et faire un point précis sur votre comptabilité, chaque jour.

On va commencer avec le catalogue. C’est une fonctionnalité que peu de concurrents ont. Situé dans le burger en haut à gauche de l’écran, on remarquera qu’il y a d’autres menus accessibles.

Comme vous pouvez vous en douter, le catalogue est l’espace où vous allez créer et insérer tous les produits au fur et à mesure dans la base de données de l’application. Si un jour vous décidez de changer de fournisseur, de matière ou de prix sur un produit déjà présent, il suffira de le modifier. Ce n’est pas la peine de créer un nouveau produit !

La fiche d’un produit peut contenir une image, un nom, une gestion de stock, une unité de mesure, la gestion de la TVA et le prix. L’ajout d’un produit est un jeu d’enfant !

Pour certaines opérations commerciales et marketing, il est possible d’envisager de créer une réduction depuis l’application, très simplement.

Facturer un panier issu du catalogue

Au moment du paiement, vous allez indiquer tous les produits qu’il faut et appuyer sur le bouton « Encaisser ». Même si elle ne le peut pas, l’application cherche à être aussi complète qu’un logiciel de caisse. Vous aurez le choix entre le paiement par carte bancaire (sur le TPE), le règlement en espèces, l’envoi d’un lien et la facture. Dans le dernier cas, il faudra insérer les coordonnées de l’utilisateur.

Facturer un montant personnalisé

Pour des raisons diverses et variées, il est possible de devoir insérer un montant manuellement pour facturer un client. Dans ce cas, il faudra cliquer sur « Montant » dans le menu. L’interface qui arrive est, on ne peut plus simple ! Vous indiquez le montant, la TVA, un nom à la transaction et c’est tout. Comme pour l’exemple précédent, l’utilisateur se retrouve avec plusieurs solutions pour payer.

Éditer un reçu

Pour les paiements par carte, il est obligatoire de fournir un reçu comme trace. Comment faire ? Une fois que la transaction est achevée, vous pourrez sélectionner le mode d’émission du reçu (mail, sms ou papier). Pour la version papier, il faut acheter l’imprimante que met à disposition iZettle. C’est un produit relativement cher. Pour le bien de notre planète, l’édition d’un reçu par courrier ou par SMS est une bonne alternative.
Dans l’onglet « Reçu » vous pourrez retrouver tout l’historique des anciens reçus édités.

prix izettle

Comment récupérer son argent ?

La récupération de l’argent qui a été encaissé se fait sans difficulté. Malheureusement, il n’est pas possible de gérer cette partie depuis l’application. Il faut passer par la version web d’iZettle.

Quand la transaction a été effectuée, l’argent n’atterrit pas immédiatement sur votre compte bancaire. Il va être stocké sur des fonds gérés par la société suédoise (mais qui n’a aucun contrôle dessus, ce sont des prestataires qui s’en occupent). Le principe est le même que pour Paypal, la société qui a racheté iZettle.

Une fois que vous serez connecté sur cet espace « Mon compte » iZettle, il ne vous restera plus qu’à rentrer les coordonnées bancaires de votre entreprise.

Par la suite, vous pourrez choisir la fréquence de versement vers votre compte bancaire. Aucuns frais ne sont requis. Par contre, c’est à ce moment-là que la société va prélever les 1,75% de commission.

Point information : le stockage des fonds n’est pas à craindre puisque c’est le régulateur local, la Swedish Financial Supervisory Authority qui surveille à ce que les fonds des clients soient bien conservés.

Comment commander le terminal de Paiement iZettle ?

Pour les besoins du test iZettle, nous avons réalisé un achat iZettle sur le site officiel, en France. Comme c’était attendu, la création d’un compte est obligatoire. Ils demandent des informations sur l’entreprise, comme le statut de votre entreprise, votre dénomination sociale si vous en avez une et un numéro de SIRET.

Ensuite, il vous sera demandé une carte bancaire pour financer le terminal de paiement qui coûte 19€HT. Le prix comprend les frais de livraison. Pour notre test iZettle, la commande a été faite un dimanche et nous l’avons reçu le mardi matin, par DHL, soit 48h ouvrés. C’est un délai respectable.

Sachez qu’il est possible de commander le TPE depuis l’application mobile.

Le service client iZettle

Pour contacter iZettle, des solutions classiques s’offrent à vous :

  • Utiliser la rubrique d’aide, très complète avec un moteur de recherches performant, directement sur le site Internet.
  • Par téléphone, du lundi au vendredi de 09H à 17H. Le numéro de téléphone est le 09 71 07 07 03.
  • Par message via ce lien.

Comment configurer votre terminal de paiement iZettle ?

Comme pour l’ensemble des procédures pensées par iZettle, cette manipulation est, une nouvelle fois, très simple.

Il suffit d’aller sur son application mobile pour aller dans « Réglages » qui se situe dans le menu, en bas à gauche. Ensuite, il faut trouver « Lecteur de carte ». Après avoir choisi le bon modèle que vous possédez, il faut allumer le Reader 2. Quand le téléphone et l’iZettle se trouvent, des chiffres apparaissent sur le téléphone. Il faut les insérer sur l’appareil et valider. Une seconde étape de confirmation est présente, toujours avec des chiffres, puis c’est fini. La configuration de votre terminal de paiement iZettle n’a pas pris plus d’une minute…

Évolution vers un point de vente complet

Pour avoir un appareil complet, il est possible d’investir dans du matériel depuis le site officiel. Vous trouverez un tiroir caisse, une imprimante à reçus, des pupitres, des scanners, un lecteur de codes-barres (disponible uniquement pour iOS) et d’autres accessoires.

Vous aurez tous les éléments nécessaires pour avoir une caisse enregistreuse de qualité.

Pour quel type d’entreprise iZettle est-il le mieux adapté ?

La version iZettle que l’on a testée va convenir à beaucoup de personnes. En utilisant un iPad comme support de caisse, il est très facile d’avoir une petite caisse enregistreuse de qualité et qui réponde à vos besoins.

iZettle est idéal pour les sociétés qui ne font pas beaucoup de chiffre d’affaires. Si vous faites plus de 50 000€ à l’année, le recours à une banque peut s’avérer être plus intéressant. Néanmoins, la facilité d’utilisation peut en dérouter plus d’un. Les taux de commissions étant faibles, de nombreux entrepreneurs peuvent y trouver leur compte.

Conclusion : avis sur le iZettle

iZettle est devenu, en 2019, l’un des leaders du terminal de paiement. Depuis son lancement, en 2010, les évolutions sont significatives et la qualité de service ne cesse de s’améliorer.

Même s’il ne peut pas être vendu ni commercialisé en tant que tel, en raison des lois sur les caisses enregistreuses, l’appareil est très complet. Il peut en faire une application de caisse de qualité et performante !

La facilité d’installation, de configuration, de manipulation rend ces étapes agréables. On ne perd plus de temps à facturer les clients. Tout est intuitif. Tout est simple. Tout est beau.

On regrette l’impossibilité de gérer ses versements depuis son application mobile et que la solution en ligne, sur Internet, soit encore plus complète que l’app mobile. Mais ce n’est qu’un petit détail…

En conclusion de ce comparatif iZettle, on doit reconnaître qu’il est difficile de lui trouver des défauts. Nous sommes convaincus par cette solution. Et nous ne sommes pas les seuls.