Crédit immobilier pour auto-entrepreneur : quelles sont les options possibles ?

Contrairement au statut de salarié qui facilite grandement l’obtention d’un crédit bancaire, le statut d’auto-entrepreneur rend cette démarche beaucoup plus complexe. Et les choses se compliquent encore quand il s’agit d’un prêt immobilier ; ce dernier impliquant un montant relativement élevé et des délais de remboursement longs. Mais faut-il tirer un trait sur cette possibilité de financement pour autant ? N’y a-t-il pas de possibilité de crédit immobilier pour auto-entrepreneur ?

Crédit immobilier pour auto-entrepreneur : c’est possible !

Pour une banque ou pour une institution financière, il est assez compliqué d’octroyer un prêt à un auto-entrepreneur. En effet, l’absence d’un revenu stable et la précarité qui accompagnent ce statut en font un profil à risque.

Mais en dépit de cet obstacle majeur, il est tout à fait possible pour un travailleur indépendant d’obtenir un crédit immobilier à un taux raisonnable pour réaliser son rêve de devenir propriétaire.

Pour cela, il est indispensable de présenter un profil emprunteur aussi rassurant que possible pour votre banquier.

Concrètement, ce dernier analysera tout particulièrement les éléments suivants :

  • Le bilan financier de votre micro-entreprise : ce dernier doit être positif sur les deux dernières années ;
  • Le nombre d’années d’activité de la micro-entreprise : au moins 3 ;
  • Le secteur d’activité ;
  • Votre apport personnel : un minimum de 10% du montant du prêt est nécessaire. Si cet apport est plus élevé, c’est encore mieux !
  • La présence ou non d’un découvert sur le compte de la société.

Chacun de ces facteurs possède son importance. Il est par exemple plus facile pour une banque de faire confiance à un travailleur évoluant dans un secteur prometteur (informatique ou Hi-tech par exemple) ou porteur (plomberie ou maçonnerie).

De même, un auto-entrepreneur avec plusieurs années d’activités à son actif possède forcément une clientèle fidèle et un revenu plus ou moins régulier. Il est donc beaucoup plus fiable qu’un jeune entrepreneur qui débute.

Enfin, sur le plan financier, les facteurs évalués par les institutions financières sont tout à fait légitimes. En effet, un bilan financier négatif sur plusieurs années ou la présence d’un découvert sèment le doute sur la capacité du micro-entrepreneur à rembourser son crédit.

 

Crédit immobilier pour auto-entrepreneur : comment mettre toutes les chances de son côté ?

Malgré les risques liés au statut d’auto-entrepreneur, de nombreuses banques sont donc disposées à octroyer un crédit immobilier aux demandeurs pouvant les rassurer de leur fiabilité. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques actions à mettre en œuvre :

Introduire un co-emprunteur en CDI dans le dossier

La présence d’un co-emprunteur en CDI dans un dossier de demande de crédit immobiler pour auto-entrepreneur est un atout majeur. Le revenu stable de ce dernier constitue une garantie qu’aucun remboursement ne sera manqué et rassure la banque.

Prendre une hypothèque ou obtenir une garantie de nantissement

Si vous possédez déjà un bien immobilier ou un objet de grande valeur (bijou ou voiture de luxe par exemple), cela peut vous être d’une grande aide dans votre démarche d’obtention d’un prêt immobilier.

Le bien peut en effet être mis en gage ou être hypothéqué en vue de garantir le remboursement du crédit en cas de défaut de remboursement des mensualités. Dans le cadre d’une demande de prêt immobilier, ce type de garantie est très apprécié par les banques, quel que soit le statut du demandeur.

Domicilier le compte de la société chez la banque

La domiciliation des revenus d’une micro-entreprise à la banque qui doit lui accorder un crédit immobilier est un élément pouvant accélérer le dossier. Cette démarche fait de la banque le lieu par lequel transitent les revenus de la société.

De cette façon, la banque a un regard sur ses derniers et peut prélever directement le montant des mensualités sur le compte de l’auto-entrepreneur, conformément au contrat de crédit.

Lire aussi : Ouvrir un compte bancaire professionnel : est-ce obligatoire ?

Contracter une garantie emprunteur

Enfin, la souscription à une assurance garantie emprunteur est une condition quasiment indispensable pour obtenir un crédit immobilier en tant qu’auto-entrepreneur. Cette assurance qui couvre l’emprunteur en cas de décès ou d’invalidité est exigée par les banques.

Crédit immobilier pour auto-entrepreneur : en conclusion

Somme toute, en dépit des difficultés liées à ce statut, il est tout à fait possible pour un auto-entrepreneur d’obtenir un crédit immobilier pour financer son projet.

Pour cela, il est toutefois nécessaire de montrer patte blanche aux yeux de l’organisme prêteur en optimisant son profil emprunteur. Les négociations étant souvent âpres, n’hésitez pas à recourir aux services d’un courtier spécialisé en crédit immobilier afin d’obtenir des conditions plus favorables.

Lire aussi : Quel terminal de paiement pour un auto entrepreneur ?