Le particulier peut avoir diverses occasions où un terminal de paiement peut se révéler indispensable à ses yeux. Le paiement par carte bancaire est devenu une sécurité pour un grand nombre de personnes. En effet, il permet d’avoir la garantie de recevoir un paiement par carte bancaire, ce qui est important pour lutter contre la fraude.

Les professionnels apprécient cet outil qui leur permet de se prémunir d’un vol et d’une fraude. On peut comprendre l’intérêt grandissant des français et des particuliers face à ce type d’objet pour gérer efficacement des paiements.

Qu’est-ce qu’un terminal de paiement ?

Nous allons aborder le TPE. Il s’agit d’un terminal de paiement électronique. Le grand public ne connaît pas vraiment cette appellation. Il préféra qualifier cet objet comme un « appareil CB » ou encore un « lecteur de carte bancaire ».

C’est un élément indispensable pour de nombreux commerces. En effet, c’est un objet qui va avoir un rôle crucial pour permettre à l’entreprise d’avoir de l’argent et de vivre.

Le terminal de paiement électronique est l’occasion, aussi bien pour le consommateur que pour le commerçant de rassurer tout le monde. En effet, le commerçant aura la garantie d’être payé et de recevoir l’argent, quand le consommateur n’a plus à transporter une grande quantité d’espèces qu’il peut se faire voler à tout moment de la journée. Le client apprécie de plus en plus de payer par carte bancaire parce qu’en cas de vol, il peut rapidement faire opposition, ce qui le protège de la fraude.

Quel est l’aspect physique d’un terminal de paiement électronique ?

Le TPE va être composé de plastique avec plusieurs composants à l’intérieur. On va retrouver un écran où des informations importantes comme le prix à payer, la date et l’heure seront affichées. En fonction des modèles, comme celui commercialisé par Ingenico, il y est possible d’avoir des TPE qui ont un écran tactile.

Par la suite, on peut retrouver une imprimante. Celle-ci peut avoir diverses fonctions, avec l’impression des tickets de reçus pour le client et l’entreprise, mais également l’impression de tickets pour connaître les mises à jour qu’il reste à faire pour tenir l’appareil à jour.

Le client peut payer de quatre manières différentes. La majorité des TPE acceptent au moins deux à trois moyens de paiement. Nous allons vous les présenter :

  • Le paiement par carte bancaire avec la bande magnétique. Cela se fait de moins en moins, notamment en France et en Europe. Toutefois, aux États-Unis, ce moyen de paiement reste très utilisé et apprécié. La notion de confiance est différente.
  • Le paiement par carte bancaire avec la puce de la carte bancaire. C’est le paiement qui se réalise avec un code PIN. Ce mode de paiement est très utilisé en France. Pour cause, c’est celui qui est le plus simple et le plus facile à mettre en place. Il suffit d’insérer la carte dans le bas du terminal de paiement, d’insérer le code et d’attendre l’acceptation du paiement par la banque. C’est grâce au clavier que l’utilisateur peut taper son code.
  • Le paiement par carte bancaire sans contact. C’est l’innovation des années 2010 où il est possible de payer de petites sommes (inférieures à 30€ par semaine). Ce type de paiement a ses qualités et ses défauts. En cas de vol, on peut utiliser la carte bancaire et encaisser de l’argent tout simplement. Toutefois, c’est un gain de temps considérable, surtout que les commerces sont de plus en plus nombreux à accepter le paiement par carte bancaire à partir d’un euro, quand avant il fallait nécessairement 5, 7 ou 10€ d’achats pour payer par carte.
  • Le paiement par carte bancaire virtuelle et numérique. C’est le cas pour les personnes qui veulent payer avec leur montre connectée ou avec leur smartphone. C’est le paiement qui est rendu possible grâce à des services comme Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay notamment.

Le terminal de paiement est également constitué d’un port RJ 45 qui se branche en Ethernet à votre box Internet. C’est ce qui permet au TPE de se connecter à d’autres accessoires et d’obtenir les informations de la banque.

Quels sont les moyens de paiements autorisés avec un TPE ?

Le TPE est un lecteur de cartes bancaires. Il va naturellement autoriser tous les paiements par carte bancaire. La grande majorité des cartes bancaires qui circulent sur le territoire français seront acceptées comme la Mastercard et la VISA.

Toutefois, on peut aussi noter la présence de l’American Express ou de la China Union Pay pour accepter les cartes de clients étrangers (iZettle et SumUp le font).

Le TPE équipé peut faire une demande officielle au client d’un paiement en plusieurs fois. Vous pourrez choisir le paiement en trois fois grâce au TPE.

Vous pourrez également encaisser des cartes de tickets restaurants, ce qui est un moyen de paiement pratique pour les commerçants de type snacking, restaurants, boulangeries… À ce jour, seule la société Smile and Pay le permet.

Dans quels cas un particulier peut avoir besoin d’un Terminal de Paiement Électronique ?

Les situations où le particulier pourrait légitimement faire une demande de terminal de paiement électronique sont les suivantes :

  • Le vide-grenier,
  • La brocante,
  • Les soirées et autres évènements (privés),
  • Récolter des fonds pour une occasion comme un mariage, un cadeau d’anniversaire, financer un voyage pour quelqu’un,
  • Vendre un objet d’occasion de valeur,
  • Recevoir de l’argent…

Le particulier va solliciter la demande pour avoir un TPE, car cela lui garantit l’arrivée de l’argent sur son compte bancaire, une transaction rapide, pas d’argent qui traîne sur lui, pas de contrefaçon et pas de défaut de provision.

Peut-il utiliser un TPE pour son usage personnel ?

Malheureusement, la réponse est non. Le particulier ne peut pas répondre à cette demande. En effet, tous les fabricants de TPE demandent des numéros d’entreprises, ce qui explique pourquoi il n’est pas toujours évident d’avoir un TPE rapidement. Des vérifications sont faites régulièrement.

Par ailleurs, les TPE disponibles sous contrat monétique, comme ceux d’Ingenico nécessite un rendez-vous avec la banque pour la gestion du compte bancaire… professionnel.

Il y a toujours le cas d’une association ou des microentreprises. Ces dernières ont un numéro de SIRET ce qui permet de les protéger. Pour les associations, c’est au cas par cas, souvent en relation avec les banques physiques, car elles peuvent faire des demandes exceptionnelles quand cela le nécessite.